Navigation – Plan du site
Lectures

Igor Jelen, Une aire de contact culturel dans les Alpes

Paul Claval
p. 140-141
Référence(s) :

Igor Jelen, La valle dei tre confini. Una comunità ai margi di storia e geografia, tra Carnia, Carniola e Carinzia, Montereale Valcellina, Cicolo Culturale Menocchio, 2006, 319 p.

Texte intégral

  • 1 Jelen, Igor, 1996, "Le calendrier écologique, fondement de la cohésion sociale des communautés alpi (...)

1Igor Jelen appartient à la petite minorité slovène italienne. En 1996, il avait donné à notre revue une étude fort intéressante sur l’écologie des minorités slovènes. L’image qu’il en proposait était un peu figée, comme si elles avaient existé hors de l’histoire1. Son propos est ici différent : il s’attache à la haute vallée du Tagliamento, ce val des trois frontières qui ouvre, depuis l’Italie du Nord-Est, la route de Vienne par le col du Tarvis, à 800 m, et débouche sur la Slovénie du Nord par un passage aussi facile : région frontière entre l’Italie, la Slovénie et l’Autriche, région où se juxtaposent les langues, slovène, frioulan, italien et allemand. Comment s’est formée une telle mosaïque ? Comment fonctionne-t-elle ?

2Au départ, ces hautes terres ont été occupées par des populations d’éleveurs semi-nomades d’origine slave qui tiraient parti des larges alpages, cependant qu’un peu plus bas, un peuplement ladin de langue frioulane se mettait en place. La sédentarisation s’effectue au Haut Moyen âge dans les cadres mis en place par l’église et par le régime féodal. Celui-ci vient du Nord, propagé par des seigneurs de langue allemande. Ce ne sont pas les communautés rurales, trop pauvres, trop égalitaires, qui permettent aux châtelains de s’enrichir. Ils vivent des péages que l’on peut prélever sur les échanges très tôt actifs, et des revenus que procurent les mines et les activités artisanales, stimulées par la richesse en bois et l’abondance des eaux qui permet de multiplier les moulins. Les seigneurs et les mineurs sont de langue allemande. Les artisans et les commerçants sont frioulans, vénètes ou viennent de la péninsule ; la population des communautés pastorale est slave à l’Est, et frioulane à l’Ouest.

3Entre des populations aux langues aussi variées, la communication est possible grâce à l’existence d’un vocabulaire « transversal » que partagent les diverses communautés, et l’utilisation de langues franches, le latin propagé par l’église et les notaires, l’italien (et d’abord le vénète) et l’allemand. Chaque communauté tient à sa langue, mais ne l’utilise qu’à l’usage interne, si bien que les Slovènes de ces hautes vallées italiennes ne sont pas compris de ceux qui vivent de l’autre côté des cols. Ces communautés n’ont jamais été fermées, mais leurs cultures propres, garantes de leurs identités, étaient axées sur ce qu’elles avaient de plus permanent – d’où le côté figé, hors du temps, qui ressortait si fort dans l’article de 1996.

4La modernisation arrive avec les chemins de fer. Jelen l’étudie à travers deux communautés de la partie haute de la vallée, Ratece et Fusine, à mi-chemin desquelles s’ouvre la gare de Pri Jalnu. Un ancien transporteur local tire parti de la ligne pour y créer une entreprise agricole moderne, une fabrique de conserves, une auberge qui attire les touristes et un bar. Ainsi se développe une semi-modernité qui dure un peu plus d’une génération, avant que les secousses politiques de la Seconde Guerre mondiale et les nouvelles techniques n’ébranlent le pays. La mosaïque ethnique et linguistique a laissé des traces dans le paysage, dans la cuisine, dans les façons de vivre. Elles sont aujourd’hui exploitées par le tourisme.

5Un travail stimulant sur la genèse et l’évolution des cultures dans une aire de contacts.

Haut de page

Notes

1 Jelen, Igor, 1996, "Le calendrier écologique, fondement de la cohésion sociale des communautés alpines slovènes", Géographie et cultures, n° 18, p. 119-136.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Claval, « Igor Jelen, Une aire de contact culturel dans les Alpes », Géographie et cultures, 64 | 2008, 140-141.

Référence électronique

Paul Claval, « Igor Jelen, Une aire de contact culturel dans les Alpes », Géographie et cultures [En ligne], 64 | 2008, mis en ligne le 27 décembre 2012, consulté le 26 juin 2017. URL : http://gc.revues.org/1506

Haut de page

Auteur

Paul Claval

Université Paris IV-Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo ENEC
  • Logo CNRS
  • Logo Paris IV
  • Logo L’Harmattan
  • Revues.org