Navigation – Plan du site
Lectures

Chrystelle Grenier-Torres (dir.), L’identité genrée au cœur des transformations

Serge Weber
p. 143-144
Référence(s) :

Chrystelle Grenier-Torres (dir.), L’identité genrée au cœur des transformations : du corps sexué au corps genré, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2010, 286 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif interdisciplinaire rassemble anthropologues, sociologues, ethnologues et politistes et propose d’embrasser un panorama particulièrement riche et varié des études de genre conduites un peu partout en France. Il a le mérite principal d’aborder la question du genre sous l’angle de la matérialité physique du corps, et d’enraciner les propos dans la dimension concrète des contraintes sociales et politiques en fonction des contextes, comme le rappelle Chrystelle Grenier-Torres dans son excellente introduction. Chacune des contributions s’appuie sur un travail de terrain fouillé, rigoureux et empathique : à ce titre le volume est exemplaire car chacune des conclusions est étayée et légitimée.

2Ainsi, les démonstrations évitent toute généralisation abusive grâce à des méthodes qualitatives rigoureuses et toujours bien explicitées. Certains objets d’étude sont particulièrement originaux, de l’imagerie médicale dans le rapport entre patient et personnel médical (Cécile Estival) à la chorégraphie classique entre ethnicisation et sexisme (Pauline Vessely sur le ballet de Cuba) en passant par les sports équestres (Miriam Adelman sur les pratiques équestres féminines au Brésil).

3La question de l’identité est éclairée d’un double point de vue constructiviste et interactionniste. D’une part, la performativité des assignations identitaires de genre à divers niveaux des configurations sociales permet d’interroger aussi bien les effets indirects de la transnationalisation des questions sanitaires sur la soumission du corps féminin (Aurélie Latourès sur l’activisme combattant les mutilations génitales féminines dans les pays d’Afrique subsaharienne ou Frédéric Bourdier sur la question du VIH au Brésil) que l’organisation du travail (Marianne Afsar Soltani Azad sur la position des corps dans la riziculture en Iran) ou le dressage à la décence dans l’éducation au sein des espaces domestiques (Hakima Mounir sur les techniques du corps dans les sociétés maghrébines). Dans ce dernier texte, des réflexions très fines mobilisent l’impuissance masculine et le soupçon porté aux femmes d’exercer un pouvoir occulte.

4D’autre part, les appropriations et subversions de ces assignations sont le fait des initiatives et désirs individuels d’affirmation et de résistance. Un des textes les plus efficaces est sans doute celui de Périer Léo sur le passing FTM (Female to male), à la fois constructiviste et interactionniste, sur la réappropriation de soi comme co-construction du genre par le retour de savoir que représente la technologisation médicale du changement d’identité. Ce texte apporte en effet des arguments essentiels pour critiquer l’usage du « mot parapluie » « trans », ainsi que certaines positions féministes assimilant passing à une soumission extrême à une norme naturalisatrice. De même, le travail de Lucie Direnberger qui met en lumière l’accessoirisation du corps par les jeunes femmes téhéranaises, l’usage des espaces intermédiaires entre privé et public, acceptable et interdit pour une opposition discrète.

5Ce tour d’horizon offre au lecteur géographe une boîte à outils efficace pour mieux comprendre l’évolution récente des travaux multidisciplinaires sur le genre, le corps et la remise en question de certaines théories sur la sexualité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Serge Weber, « Chrystelle Grenier-Torres (dir.), L’identité genrée au cœur des transformations », Géographie et cultures, 83 | 2012, 143-144.

Référence électronique

Serge Weber, « Chrystelle Grenier-Torres (dir.), L’identité genrée au cœur des transformations », Géographie et cultures [En ligne], 83 | 2012, mis en ligne le 19 mai 2013, consulté le 23 mai 2017. URL : http://gc.revues.org/2111

Haut de page

Auteur

Serge Weber

Université Paris-Est

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo ENEC
  • Logo CNRS
  • Logo Paris IV
  • Logo L’Harmattan
  • Revues.org