Navigation – Plan du site
Lectures

Colette Jourdain-Annequin, Quand Grecs et Romains découvraient les Alpes

Paul Claval
p. 127-128
Référence(s) :

Colette Jourdain-Annequin, 2011, Les Alpes voisines du ciel : quand Grecs et Romains découvraient les Alpes, Paris, Picard, 313 p.

Texte intégral

1Les historiens n’ignorent plus la géographie transformée par l’approche culturelle : Colette Jourdain-Annequin nous le prouve dans son dernier ouvrage (voir aussi l’Atlas culturel des Alpes occidentales publié sous sa direction, Paris, Picard, 2004).

2Que savait-on des Alpes dans l’Antiquité ? Les peuples locaux ne nous sont connus qu’à travers l’archéologie, et des textes rédigés par les Grecs et les Romains, plus diserts sur le mythe que sur le réel. Pour retracer l’histoire de la chaîne alpine dans ces époques reculées, il faut reconstruire la perception que les gens avaient des milieux et de l’Autre à travers des témoignages lacunaires et biaisés ; le travail doit explorer les processus d’acculturation qui résultent du contact entre les peuples.

3L’ouvrage comporte un choix remarquable de cartes tirées de l’Atlas culturel. L’iconographie, fort riche, est élégamment présentée. Entre les chapitres, des textes grecs et romains peignent « Les Alpes dans l’imaginaire mythique » ou « Les mille peuples des Celtes ou des Ligures ». Colette Jourdain-Annequin n’ignore pas les approches plus classiques : une chronologie détaillée de la conquête en témoigne aux pages 104-105.

4Les Anciens découvrent les Alpes à travers le mythe d’Héraklès, qui traverse la chaîne avec les bœufs qu’il a dérobés à Géryon et qu’il ramène en Grèce.

5Dès le VIe siècle avant notre ère, les Grecs se font une idée plus précise de la chaîne et de ceux qui l’habitent grâce à Massilia. Quelle est la part des Lygiens (des Ligures) et celle des Celtes dans le peuplement du massif ? Les témoignages divergent, mais font saisir la progression des Celtes et leur mélange, parfois, avec les Ligures : ne fondent-ils pas avec eux la confédération des Salyens, aux portes de Marseille ?

6Malgré l’imprécision de son itinéraire, l’expédition d’Hannibal fait rentrer les Alpes dans l’histoire. La conquête romaine, qui complète celle de la Gaule, accélère l’acculturation de populations dont certaines, dans le Grand Delta, avaient déjà subi l’influence grecque.

7« Vivre dans les Alpes » à l’époque romaine ? La présence des nouveaux maîtres se marque à la construction ou à l’aménagement de voies, au développement des mines et des carrières, et à la mise en place d’un réseau de villes, la plupart petites, mais qui structurent la région. Les grands propriétaires gaulois du piedmont et des grandes vallées se romanisent vite, comme le montrent les villae qu’ils se font édifier. Les techniques agro-pastorales évoluent, avec l’essor probable de la transhumance. Les habitudes alimentaires se transforment, signe d’une acculturation réelle de la masse indigène – mais celle-ci ne progresse que lentement, et de manière inégale.

8Le rôle des idéologies ? Héraklès a ouvert les cols et écrasé les bandits qui menaçaient les voyageurs ; il annonce et justifie la pénétration grecque et la conquête romaine.

9« Les Alpes et le Sacré » ? Les dieux romains se juxtaposent aux divinités locales, mais ne les chassent pas : la population indigène résiste aux idées nouvelles ; de fortes identités alpines subsistent. Parmi les cultes orientaux, ceux d’Isis et de Cybèle sont les plus populaires : ils s’inscrivent dans la tradition des déesses mères locales.

10L’approche de Colette Jourdain-Annequin est attentive aux représentations, aux contacts culturels, au jeu réciproque des influences, aux imaginaires : c’est un fort stimulant exercice de géographie historique !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Claval, « Colette Jourdain-Annequin, Quand Grecs et Romains découvraient les Alpes », Géographie et cultures, 81 | 2012, 127-128.

Référence électronique

Paul Claval, « Colette Jourdain-Annequin, Quand Grecs et Romains découvraient les Alpes », Géographie et cultures [En ligne], 81 | 2012, mis en ligne le 19 mai 2013, consulté le 23 mars 2017. URL : http://gc.revues.org/233

Haut de page

Auteur

Paul Claval

Université Paris IV Sorbonne

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo ENEC
  • Logo CNRS
  • Logo Paris IV
  • Logo L’Harmattan
  • Revues.org