Navigation – Plan du site
Lecture

Pour une approche critique des discours sur l’immigration

Marie Chabrol
p. 144-145
Référence(s) :

Smaïn Laacher, 2012, Ce qu’immigrer veut dire. Idées reçues sur l’immigration, Éditions le Cavalier Bleu, coll. « Idées reçues », 187 p.

Texte intégral

1Les questions liées à l’immigration sont l’objet de nombreux débats au sein de la société française. Des affirmations de toutes sortes sont énoncées, qui ne reposent souvent sur aucune réalité empirique, voire sont totalement injustifiées pour certaines. Rédigé par le sociologue Smaïn Laacher, chercheur au Centre d’études des mouvements sociaux (CNRS-EHESS), expert auprès du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) et spécialiste du fait migratoire, Ce qu’immigrer veut dire, publié dans la collection « Idées reçues » des Éditions du Cavalier Bleu, déconstruit de manière pédagogique et argumentée ces excès du discours commun.

2Smaïn Laacher s’appuie sur la tradition grecque pour définir l’immigré comme « celui qui n’était pas là depuis le début […] sous notre responsabilité sans vraiment nous appartenir et sans vraiment se sentir des nôtres » (p. 7). Sa présence suscite questionnements, méfiance, affirmations injustifiées et « idées reçues ». Chacune d’elles (« le printemps arabe a provoqué un afflux de migrants sans précédent en Europe », « les immigrés sont tous sans qualification et ne veulent pas travailler », « la France et l’Europe sont devenues de vraies passoires », etc.) fait l’objet d’un court chapitre, illustré par des exemples divers et étayé d’encarts riches d’informations complémentaires sur des événements historiques, des institutions ou des textes juridiques. Des photographies, provenant du fond de la délégation française du HCR et des tableaux de chiffres issus de différents rapports renforcent le propos et la lisibilité de l’ouvrage, destiné au grand public. L’ensemble est organisé en quatre grandes parties, traitant des flux de population, des facteurs et des conditions de l’immigration, du contrôle des frontières et de l’intégration des immigrés en France. Une rubrique « Pour aller plus loin » propose une série d’ouvrages généraux, d’articles et de rapports présentés de manière thématique, destinés aux lecteurs désireux d’approfondir certaines questions précises (sur l’asile, les réfugiés, l’intégration).

3Jamais accusatoire et toujours argumentée, la déconstruction réalisée par Smaïn Laacher cherche à imposer par l’exemple une lecture nuancée et dépassionnée des phénomènes complexes liés à l’immigration. Si certains chapitres qui abordent des questions très (trop ?) larges (relatives à la pratique de l’islam en France ou aux déplacements de populations par exemple) s’appuient sur des données anciennes et remontent peut-être un peu loin dans les explications historiques (la conquête et le peuplement du Nouveau Monde), l’auteur est plus que percutant sur les questions en lien direct avec les recherches qu’il mène depuis des années : les migrants clandestins et les femmes en migration. S’appuyant alors sur ses propres travaux de terrain (le camp de Sangatte et les espaces de transit au Maghreb) et sur son expérience en tant qu’expert auprès du HCR, Smaïn Laacher réussi à faire entendre la voix de ceux sur lesquels on parle tant sans jamais les écouter : de jeunes hommes diplômés, prêts à tout pour trouver un espace de liberté et un véritable avenir en Europe ; des femmes migrantes victimes de violences sexuelles, condamnées à se taire ou à être rejetées par leur communauté.

4En conclusion, Smaïn Laacher rappelle à quel point le fait migratoire est aujourd’hui un enjeu territorial et politique majeur, à l’échelle internationale (certains pays l’utilisent comme moyen de pression sur d’autres, à l’exemple de la Libye de Kadhafi qui brandissait la menace migratoire face aux pays de l’Union Européenne) mais aussi à l’échelle des États-nations européens, où les débats sur l’immigration font resurgir des questions identitaires. La nécessité de combattre les idées reçues n’en paraît que plus grande.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Chabrol, « Pour une approche critique des discours sur l’immigration », Géographie et cultures, 84 | 2012, 144-145.

Référence électronique

Marie Chabrol, « Pour une approche critique des discours sur l’immigration », Géographie et cultures [En ligne], 84 | 2012, mis en ligne le 04 novembre 2013, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://gc.revues.org/2541

Haut de page

Auteur

Marie Chabrol

Migrinter (UMR 7301 CNRS/Université de Poitiers)
UFR de Géographie et d’Aménagement
Université Paris-Sorbonne

Haut de page
  • Logo ENEC
  • Logo CNRS
  • Logo Paris IV
  • Logo L’Harmattan
  • Revues.org